Comment mobiliser et engager ses équipes dans le contexte de reprise

Performance
Shannon M 08 février 2022

4 points pour un management de vos équipe encore meilleur !

De nouvelles tendances sont apparues ces dernières années, en lien avec la crise et l’accélération de la transformation digitale. Une utilisation plus importante d’outils digitaux en entreprise et l’adaptation au mode hybride a changé le rythme de travail des salariés et a pu impacter leur engagement. Dans ce contexte, diriger des équipes impliquent de se poser les bonnes questions :

 

  • Comment bien définir les rôles et tâches de chacun ?
  • Comment favoriser la collaboration et l’échange ?
  • Comment éviter les incompréhensions en fixant des objectifs clairs et atteignables ?
  • Comment rendre ses équipes plus autonomes et engagées ?

 

Pour beaucoup cela passe par une bonne compréhension de leur rôle, avoir des formations régulières sur les outils qu’ils utilisent et un bon management et leadership en interne. Ces éléments sont primordiaux pour s’assurer que son équipe reste motivée.

 

1 – Créer une culture d’équipe

 

Les membres d’une équipe avancent mieux et sont plus performants lorsqu’ils ressentent un sentiment d’appartenance et d’unité dans l’accomplissement des objectifs. Créer une culture d’équipe alimentée par un système de communication et de collaboration interne favorisera la prise d’initiative et le partage d’idées.

Les entreprises sont encouragées à créer cette culture d’équipe pour :

  • Créer des relations conviviales
  • Mettre en avant des valeurs et les appliquer dans les relations entre employés
  • Rendre moins visible la hiérarchie : faire ressentir à chacun que tout le monde est au même niveau pour s’exprimer
  • Exprimer de la reconnaissance
  • Savoir poser les bonnes questions. Ex. : demander ce qui ne va pas et comment on peut aider un collègue en difficulté
  • Encourager chacun à être autonome et responsable

 

2 – Apprendre à faire des feedbacks constructifs

Les objectifs des feedbacks : faire évoluer les collaborateurs, les motiver et réduire le taux de turnover. Selon Officevibe dans cet article :

  • “Les entreprises qui mettent en place un processus de feedback régulier ont un taux de turnover 14,9 % plus faible.
  • 65 % des salariés voudraient recevoir plus de feedback.
  • Seulement 58 % des managers pensent qu’ils font suffisamment de retours à leurs collaborateurs.
  • 98 % des salariés n’arriveront pas à se sentir engagés dans l’entreprise si leur manager leur donne peu ou pas de retour sur leur travail.
  • 78 % des collaborateurs ont mentionné que la reconnaissance au travail est motivante.”

A l’aune de ces chiffres, que pouvez-vous changer dans votre manière de faire des retours constructifs ? De quelle façon s’y prendre pour instaurer cela dans la culture de votre entreprise ?

 

Pour le collaborateur, recevoir un feedback c’est :

  • Reconnaître qu’il a une place dans l’entreprise et lui montrer l’importance de son travail
  • Voir son évolution, ses faiblesses et réussites
  • Pouvoir exprimer son avis sur son travail
  • Avoir l’opportunité de s’ajuster et d’être plus performant

 

Le bon feedback se donne :

  • Avec du recul et pas à chaud
  • Régulièrement, mais sans faire du micro-management
  • Dans un timing réfléchi (lors d’un point prévu, pas en plein milieu d’une tâche) et en prévenant du sujet à l’avance
  • Avec une intention/objectif
  • De manière objective

 

Cela comprend en partie :

  • Des remerciements ou félicitations pour garder de la motivation
  • Des encouragements
  • Les résultats d’un travail particulier
  • Des retours constructifs et des suggestions sur ce qu’il y a à améliorer : toujours garder un équilibre entre le positif/négatif
  • Un moment accordé au collaborateur pour réfléchir et exprimer son ressenti

 

 

 

3 – Fixer des objectifs atteignables en prenant en compte la situation

Utiliser la méthode SMART, pourquoi ?

  • Spécifiques
  • Mesurables
  • Atteignables
  • Réalistes
  • Définis dans le Temps.

En utilisant une méthode spécifique et en étant organisé, vos projets auront davantage de chance de parvenir au succès. C’est simple : plus vos objectifs sont clairs et précis, plus ils seront atteignables et la vision du succès motivera les personnes impliquées. De plus, cette clarté rend moins difficile l’évaluation de ces derniers.

Quand des objectifs sont précis, ils sont d’autant plus simples à communiquer à votre équipe. Cela vous permettra de construire un plan d’action efficace et de manière collaborative. Chacun saura quelles sont ses tâches et sera mobilisé pour la réalisation d’un ou plusieurs objectifs précis.

Déconstruire vos objectifs avec cette méthode – ou une qui vous est propre -est essentielle. Cela vous servira de référence pour le reste de vos projets. Assurez-vous que tout est mis à l’écrit, vous pourrez ainsi mieux échanger avec l’équipe, prendre en compte les retours de chacun et ajuster.

Le R pour “Réaliste” est à considérer avec attention de nos jours. En effet, les années covid nous ont appris à nous adapter et à revoir la capacité réelle de chacun avec les contraintes liées à la crise. Aujourd’hui cela a encore évolué. Cependant, vivre dans un contexte post-crise n’efface pas l’impact qu’a eu celle-ci sur les entreprises, sur leur performance et sur les salariés. Gardez des objectifs élevés et visant toujours plus loin, tout en restant réalistes.

Enfin, fixez-vous des objectifs dans le temps. Définissez les étapes et leurs échéances afin de donner à chacun de la visibilité. Plus vos objectifs sont concrets, plus ils sont réalisables. On ne le répétera jamais assez.

Pour plus d’information sur comment définir en détails vos objectifs avec la méthode SMART, lisez cet article.

 

4 – Encourager l’autonomie et la prise d’initiatives

En une phrase : il s’agit d’aller au-delà des attentes et proposer des idées innovantes.

Plus les collaborateurs prennent des initiatives, plus votre société devient performante. Les salariés sont les personnes les mieux placées dans l’entreprise pour proposer des solutions pertinentes. Leur expérience quotidienne des processus mis en place et leur participation aux différents projets leur donnent le recul nécessaire pour être force de proposition. Peu importe leur niveau hiérarchique, il est important d’encourager chacun à prendre des initiatives.

Celles-ci sont au cœur de la mise en place d’une culture intraprenariale. L’objectif est que les meilleures solutions pour faire progresser et évoluer votre entreprise viennent des collaborateurs eux-mêmes.

Pour que cela se fasse naturellement, une relation de confiance doit être instaurée. Comme expliqué plus haut, recevoir des feedbacks aide à faire avancer les projets, à faire naître de nouvelles idées et à avancer vers des solutions. Cela signifie également que les collaborateurs qui prennent des initiatives comprennent qu’ils ont le droit à l’erreur. La culture de l’entreprise se doit d’encourager ses salariés à tester et recommencer.

 

Recommandations :

  • Le mieux, selon la manière dont votre entreprise est organisée, est que les collaborateurs s’adressent dans un premier lieu à la direction pour s’assurer qu’ils aient réellement la possibilité d’intervenir.
  • Ensuite, il faut savoir identifier les bons projets sur lesquels proposer des solutions. La prise d’initiative étant une démarche risquée, elle sera mieux reçue et soutenue par les autres si elle s’inscrit dans l’atteinte d’un projet collectif.
  • Proposer des solutions pour un projet individuel est aussi très intéressant, seulement l’effort risque d’être moins remarqué et n’aura peut-être pas autant d’impact sur la performance globale
  • Une remise en question est indispensable : il faut connaître ses capacités et ses points forts

 

4 raisons d’encourager la prise d’initiative :

  • Donner à tous la possibilité de devenir plus autonome
  • Pousser à la créativité
  • Mobiliser tout le monde
  • Faire progresser l’entreprise

 

En conclusion :

Travailler de manière collaborative implique que chaque membre de l’équipe puisse apporter sa pierre à l’édifice. Les compétences humaines et professionnelles de chacun peuvent avoir un impact positif sur l’aboutissement des projets.

Mettre en place des formations sur l’organisation de l’entreprise et ses objectifs, sur les outils utilisés qui simplifient les tâches de chacun, etc. permet aux collaborateurs de connaître leur rôle et d’être à l’aise dans leur travail. C’est ce qui poussera ensuite ces collaborateurs à se démarquer en s’investissant davantage dans l’organisation et les projets qui leurs sont attribués.

La transformation digitale peut largement contribuer à la mobilisation des membres d’une équipe travaillant sur des projets. Les nombreux outils qui existent suppriment des tâches sans valeurs ajoutées, et facilitent l’accomplissement d’autres tâches. Les collaborateurs sont plus concentrés sur leur métier et leur progression.